Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Moêtchi M'PÂMBU MBUMBE

Moêtchi M'PÂMBU MBUMBE

Hervé PAMBO MBOUMBA


Interdiction de la pêche artisanale.

Publié par Muêtchi 'PAMBU MBUMBE sur 5 Février 2014, 21:04pm

Interdiction de la pêche artisanale.

Discours sur  la pauvreté et la précarité.

 

Une décision du Chef de l’Etat et du Gouvernement, interdit depuis bientôt 3 mois, l’exercice de la pêche artisanale aux points des dessertes, des débarcadères du Sud de Libreville dont principalement celui du pont Nomba, jouxtant, les zones de pêche,  située à l’embouchure du fleuve Komo,  non loin du  Port d’Owendo.

L’arrêt brutal de l’activité pénaliserait gravement, en ce moment, toute la chaine, jusqu’au niveau du plus modeste des consommateurs gabonais dont l’une des ressources emblématique,  la plus prisée et  bon marché,  est la SARDINE fraiche ou fumée. Les autres espèces (bar, capitaine, bossu, bécune, etc ) sont également, fortement demandées et font partie des habitudes alimentaires, de toutes  les populations gabonaises.

La problématique de la gestion des ressources halieutiques au Gabon est complexe, je ne m’aventurerais pas ici à en développer les composantes. Je n’exerce aucune activité liée à ce secteur, à part d’être un consommateur occasionnel de poisson.

Initiateur depuis mai 2010, d’un courant d’opinions et d’actions,  intitulé : “les Réseaux sociaux en appui de l’Emergence“, http://youtu.be/9VMIjBlVnsI j’ai été abordé par des jeunes compatriotes,  aux fins de transmettre leur requête au Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ODIMBA et au Gouvernement.

Ils sollicitent humblement, de la part du Chef de l’Etat, la levée de la mesure d’interdiction de la pêche dans leur zone suite, aux répercussions sociales catastrophiques sur leur quotidien.

L’activité de la pêche artisanale, bien que dominée par des ressortissants Ouest-africains (béninois, nigérians etc), est de plus en plus contrôlée et pratiquée par des jeunes gabonais.

Ces jeunes pêcheurs gabonais font part, du manque d’encadrement, d’équipements et de moyens financiers, qui les privent d’une relative maitrise de ce secteur de notre économie.

Il est possible de mener une étude technique afin de réaliser sur le modèle semi-industriel, 2  à 3  grandes pirogues en bois,  à gestion et commandement gabonais,  associés  à des étrangers.

Par mon expérience de Cadre dans l’industrie, je peux conduire un tel projet, convaincu  de la détermination de ces  jeunes compatriotes, exerçant aujourd’hui comme commerçantes ou pêcheurs.

Au lendemain de l’initiative du discours,  du 29 janvier 2014,  du Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ODIMBA, relatif à la lutte contre la pauvreté et la précarité

Je cite :

C’est pourquoi, la lutte contre la pauvreté, la précarité et les inégalités, nous impose une démarche lucide, objective, transparente et volontaire.

Il s’agira notamment de tout mettre en œuvre pour :

- aider les populations économiquement faibles à développer des activités génératrices de revenus sur l’ensemble du territoire national, par une offre de financement diversifiée pour soutenir les projets dans les domaines à fort potentiel d’emplois tels que l’agriculture, l’élevage, la pêche, le tourisme, l’artisanat ainsi que les services et les petites transformations.

C’est donc avec un réel plaisir, une farouche détermination et une confiance totale, que je m’associe, aux vœux adressés au Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ODIMBA,  par ces populations.

http://youtu.be/nDSpc2jW118

Hervé PAMBO

Auteur

Initiateur des “Réseaux sociaux en appui de l’Emergence“

mail : rvpambo@yahoo.fr

Phone : 07514004

liens : https://www.facebook.com/groups/385460528132829/

http://youtu.be/9VMIjBlVnsI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents