Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moêtchi M'PÂMBU MBUMBE

Moêtchi M'PÂMBU MBUMBE

Hervé PAMBO MBOUMBA


Bonne Fête Mamans

Publié par Muêtchi 'PAMBU MBUMBE sur 23 Mai 2014, 16:12pm

Quelques années avant, Je connu un peu cette chanson du plus “beau gosse“ qu’ait pu faire une maman : Elvis Kemayo (un Absalon auprès de la gent). Un jour de 2005 au marché de New Bell à Douala, je la réécoutais, par hasard, pendant qu’elle passait interminablement (7mn), sur une radio locale, amplifiée dans tout le marché. Le titre et la mélodie, étaient évidement d’une grande émotion. Je pensais à cet instant à ma mère, à Libreville,  que j’avais laissée, malade et couchée. Que disaient les paroles d’Elvis Kemayo ? Je n’en sus rien à part : maman ! maman! maman ! Déjà qu’à Douala, malgré mes efforts, je n’ai puis  trouver son support,  à aucune discothèque dans la ville !

Rentré chez-moi, plus tard, en 2006, je perdis ma mère. Me rappelant  cette chanson, J’allais pour la circonstance de la veillée mortuaire, essayé de la retrouver à la Gare routière de Libreville. Par chance je la trouvai et l’achetai. Je l’écoutai de nouveau ce soir là, mais avec la tristesse d’avoir perdu un être vraiment bien cher.

Et voilà qu’en ce 2014, à l’occasion de la fête des mères, je retrouve les paroles de cette chanson par le Net.

Je vous la dédie, parmi tant d’autres, chers lecteurs du Web,  à l’occasion de la fête des mères.

Et Bonne Fête Mamans !

 

Elvis Kemayo

 

Elvis Kemayo : Maman
Réponse d’un fils à sa mère. (Traduction littérale).

Maman,
J’ai vu la lettre que tu m’as écrite, où tu m’expliquais que tu étais malade.
Je me suis retenu pour ne pas craquer.
Maman,
Ne pense pas que je t’ai oublié ; tu sais que tu es la chose la plus précieuse à mes yeux. Il ne se passe pas un seul jour sans que je ne pense à toi. Mais la distance est si longue.
Maman,
Ne pense pas que j’ai honte de toi. Il y a longtemps que je ne t’ai pas vue. Le billet d’avion est trop cher.
Maman,
Pardonne moi, ne pense pas que je t’ai oublié. Tu es la chose la plus précieuse à mes yeux. Pardonne-moi, pardonne-moi.
C’est à cause du billet d’avion trop cher. C’est pour cela que tu ne m’as pas vu depuis si longtemps.
Attends-moi ! Attends-moi !
Depuis que je suis chez les blancs, j’ai perdu beaucoup de temps. Les cheveux sur ma tête sont tous blancs et mes mains sont toutes usées. A des moments j’ai pensé à rentrer au pays car ça fait trop longtemps que tu ne m’as pas vu. Le billet d’avion est trop cher.
Pardonne-moi, pardonne à ton pauvre fils.
Maman je ne t’ai pas oubliée ! Tu sais que tu es la chose la plus précieuse à mes yeux. Ton fils est complètement transformé, la vie est trop difficile. Le chemin est long. Ne pense pas que je t’ai oubliée. Tu sais que tu es la chose la plus précieuse à mes yeux. C’est à cause du prix du billet d’avion.
Attends-moi !
Maman pardonne moi, pardonne moi ! Pardonne ton pauvre fils ; la distance est trop longue.
Maman ! Écoute-moi. Ça fait longtemps. Quand je partais, je t’ai remise entre les mains de Dieu.
Maman ! Tu sais la vie est trop chère. C’est à cause du prix du billet d’avion que tu ne m’as pas vu depuis tout ce temps. Il y a des moments que j’ai pensé à rentrer car ça fait longtemps que tu ne m’as pas vu mais attends-moi.
Maman Attend- moi ! Attends-moi ! Attends-moi !
Je t’en supplie entends ma voix. Attends-moi ! Attends-moi ! Entends ma voix.

PS : la lettre est arrivée après le décès de sa mère.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents