Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Moêtchi M'PÂMBU MBUMBE

Moêtchi M'PÂMBU MBUMBE

Hervé PAMBO MBOUMBA


034 Mort du Notable Lumbu Sieri, Maurice MBINTSA

Publié par Pambo Hervé sur 14 Août 2009, 11:37am

Le notable Maurice BINTSA REITA n'est plus!

 

 

 

Il était l'un des derniers chefs de terre du Département de Ndougou (Gamba). Il  s'est éteint dernièrement dans la capitale économique et a été inhumé contre sa volonté et son voeu testamentaire dans la ville de sable.

 

Maurice BINTSA REITA dit" Mariorio" s'en est allé. Le patriarche du clan Gavangui a tiré sa révérence à l'âge de 79 ans, En effet, le notable et chef de terre de Gamba et des environs de Sette-Cama était un homme affable, d'un abord facile et grand conteur. Mariorio comme on l'appelait affec­tueusement était un narrateur et avait la maîtrise de .l'histoire des peuples venus du royaume du Loango. Selon ses proches, il a hérité des fonctions de chef de terre très jeune. Sa mort a causé une vive émotion et une grande consternation dans la contrée. Le Patriarche a été inhumé à Port-Gentil contre sa volonté et son voeu testa­mentaire. Il repose désormais en paix.

L'homme avait la maîtrise dès 366 îlots situés entre Gamba et Sette-Cama. Toutes les choses qui faisaient du Chef Bintsa, le dépositaire du patrimoine culturel et historique de la contrée. Connaissant parfaitement les lieux symboliques de son clan. Il était considéré par ses proches comme une véritable bibliothèque pouvant disser­ter des heures durant sur les symboles claniques de l'île sacrée de "Mboumbe Tsange" et le cimetière Gavangui de Gamba et la  partie de terre à. Sette-Cama et les îlots où vécurent ses aïeux de la lignée de Fouity Yambe de l’ethnie Lumbu. Le vieux Bintsa laisse der­rière lui une histoire mémo­rable. Désigne à 31 ans à la tête du clan, on lui fit passer un baptême  de feu alors r que la Co.s.r.e.g. (ancienne appellation de Shell Gabon) initiait une campagne d’exploitation de l’or noir dans la zone du débarcadère de Gamba, et que les équipes de prospections observaient  des phénomènes paranormaux inexplicables, c’est le jeune Maurice Bintsa en tant que fumu gavangui (traduisez chef de clan) qui donna la bénédic­tion pour que le pétrole jaillisse après une cérémonie rituelle traditionnelle.

C'est fort de son sérieux et de son charisme que plu­sieurs responsables du Conseil Départemental de Ndougou, sont venus lui rendre un dernier hommage en faisant le déplacement de Port-Gentil pour assister aux obsèques et participer à la réussite  de ceux-ci. Toutefois comme c’est le cas dans  plusieurs familles et pour parer à la donne  successorale. Le patriarche, avant  de rendre l'âme, avait choisi son petit neveu, Eric D’Augustin Nfoubou Nzaou pour lui succéder. Une décision entéri­née dernièrement. Par le conseil de famille. A lui le tour maintenant de conduire les destinées du vaste clan Gavangui.

.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Comme les Connaissances , qui se perdent ,avec la fuite des Esprits . Tu es Parti rejoindre ceux qui nous ont précédés , que la Terre des Ancêtres te soit légère car ,Cette Terre tu la connaissais<br /> et "Elle" porte en "Elle" le départ et le renouveau .A jamais tu restes avec Nous et Nous sommes avec Toi .....<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Je suis Eric d'Augustin NFUBU NZAOU,je suis effectivement le neveu du defunt BINTSA BI REITA MAURICE,ancien Chef de Terres du clan ''FUMU GAVANGUI'' ou encore appelés chez les bavilis les ''FUMU<br /> IKONGOS,Maitre des terres du Bassin de la NYANGA,selon la tradition orale des quatre clans primordiaux du Royaume de Loango (1500-1900).En tant qu'héritier et Dépositaire du patrimoine de ma<br /> communauté clanique depuis le dernier conseil de famille du 07 Juin 2009, tenu à Port-Gentil des descendants du lignage matrilinéaire de FOUITY YAMBA: qui reste selon l'histoire des peuples de<br /> notre communauté le premier arrivant et fondateur du village qu'il nomma ''GAMBA''et dont le village royale s'appelait ''MIDOUNGA'' nom d'un quartier de la recente ville de Gamba bordant la lagune<br /> de ndougou où restent encore aujourd'hui les vestiges de cette période glorieuse d'avant les indépendances africaines et exprimant la présence effective de l'organisation sociale et politique des<br /> peuples du Royaume de Loango.Pour votre gouverne sur la connaissance de notre patrimoine communautaire ancestrale,il y'a des îlots,des bandes de terres encore visibles à Gamba tels<br /> que,Midounga,Tandou Mongou juxtaposant la lagune jusqu'aux plaines de veira,l'île sacrée du clan MBOUMBE TSANGUE,les terres anciennement appelées DOMASSI à SETTE CAMA,les cimitières claniques à<br /> Gamba et à Setté Cama,etc... je suis très heureux de parler de mon histoire et de celle de notre communauté sociale et culturelle commune à l'initiateur et propriétaire de ce blog.Je suis très<br /> disposé à tout instant pour discuter et promouvoir dans votre espace dédié''ce que je sais '' de ce que Chez nous les baloumbous,nous appelons le BOUKOULOU.<br /> <br /> Encore Merci pour cette fenêtre de promotion et d'expression culturelle des peuples Loango.<br /> <br /> Eric NFUBU NZAOU,Chef des terres et dépositaire du patrimoine du Clan FUMU GAVANGUI à Gamba.<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Mon Frère pour des raisons matérielles, je viens de lire votre commentaire, ce matin du 31/0511. j'avoue que je desperais de ne pas voir une réaction àmon article sur mon blog concernant les<br /> Lumbus. je suis ravi bien que ma réponse soit si tardive. Nous avons une lourd responsablité, celle de perpetuer notre culture en tenant compte de la nouvelle donne universelle de la<br /> comminication. je suis sur facebook à l'identifiant de Hervé Pambo Mboumba et mon mail est rvpambo@yahoo.fr. j'ai apprecié votre réponse par son fond historique et culturell richeMerci encore et<br /> à bientôt.<br /> <br /> <br /> H . Pambo<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Stl moi c est PAMBO KOFI ALAIN MARC je suis en cote d ivoire j etais en trein de cherche mes origine et je suis tomber sur votre blog j aimerais savoir cmt nous nous somme retrouver en cote d<br /> ivoire comme vous le dite que les enceitre venais de libreville mon pere se norme PAMBO EMMANUEL aussi en cote d ivoire depuis des annees et des annees nee en cote d ivoire mon pere je voudrais<br /> savoir si c est la meme aligner ??<br /> merci PAMBO KOFI ALAIN MARC j enprofite pour laisser mon msn dutrochet@hotmail.fr<br /> <br /> <br />
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents